La collection hiver est arrivée ! Elle va même s’étoffer ! N’hésitez pas à revenir !

a
  >  Marché du vêtement   >  Le Label de tissus bio Gots : qu’est ce qu’il garantit ?

Le Label de tissus bio Gots : qu’est ce qu’il garantit ?

GOTS pour Global Organic Textile Standard, est un label créé en 2002. Il comprend des exigences biologiques, environnementales et sociales. 

La certification GOTS garantie :

1/ Les procédés de production et de transformation respectueux de l’environnement.

Les produits chimiques employés, comme les colorants et les produits de stabilisation des couleurs, doivent être en adéquation avec un cahier des charges qui précise les termes de leur toxicité et de leur biodégradabilité, transformation et élimination.

La gestion des déchets et des rejets doit être mise en place par une politique économe et adaptée à la filière bio.

La consommation d’eau, l’emploi de produits chimiques autorisés et le traitement des eaux usées doivent faire l’objet de relevés sur leur utilisation. Ce traitement de ces eaux doit être réalisé dans un centre de traitement agréé.

Le PVC, le chrome et le nickel ne peuvent être employés dans les produits textiles.

 

2/ Le respect et l’amélioration des conditions de travail.

  • des minima sociaux imposés aux propriétaires d’exploitation et des usines de transformation ;
  • des horaires de travail encadrés avec jour de repos obligatoire et nombre d’heures journalières limitées ;
  • l’abolition du travail forcé (éviction du travail des enfants en bas âge)
  • l’interdiction d’un traitement brutal et inhumain ;
  • l’ouverture à la négociation syndicale pour le comte des ouvriers et des employés ;
  • la protection des salaires ;
  • l’absence de discrimination raciale ;
  • la mise en place de conventions de travail et de licenciement.

 

3/ La promotion de l’utilisation de fibres biologiques 

Seules les fibres naturelles sont exigibles au label GOTS (le coton, le lin, le chanvre, le bambou, la laine, la soie). Des inspecteurs d’organismes agréés par la direction opérationnelle du GOTS se déplacent sur chaque site de la filière textile bio. Ils procèdent aux vérifications de l’intégrité de chaque maillon de cette chaîne.

Toutes les fibres naturelles biologiques doivent être produites, transformées et conservées dans un lieu de stockage différent des fibres naturelles classiques.

Les emballages ne contiennent aucun composant nocif comme le PVC, et les papiers ainsi que les cartons doivent être recyclables ou certifiés FSC ou PEF.

Des exigences concernant la résistance de ces fibres à la décoloration, au lavage, au rétrécissement et à la transpiration humaine, sont également imposées par le label GOTS.

 

4/ L’interdiction des produits chimiques à base de métaux lourds, d’OGM, de solvants et de formaldéhyde.

Le chlore est interdit et est remplacé par des solutions blanchissantes à base d’oxygène.Les colorants reconnus pour leur risque cancérogène sont bannis d’utilisation. Les impressions réalisées sur ces tissus ne peuvent pas se faire à partir de PVC et phtalates ou solvants dits aromatiques.

Ce label est une référence mondiale.Il existe 19 organismes de certification agréés. En France, il s’agit d’ECOCERT.

 

Concernant la laine.

Il est important de privilégier la laine biologique. La laine conventionnelle est une matière naturelle animale, constituée des poils de certains mammifères. Elle a des propriétés thermo-régulatrices et anti-odorantes très appréciées par l’industrie textile. Facile à nettoyer, elle est anti-bactérienne, biodégradable, et ne conserve ni les odeurs ni la poussière. Les vêtements conçus à partir de laine ont une durée de vie très longue, ils sont donc durables à cet égard.

De plus, sa transformation demande beaucoup moins d’énergie que les autres matières synthétiques qui cherchent à l’imiter, comme par exemple l’acrylique, issue du pétrole.

Pourtant, la laine est parfois critiquée car elle pose plusieurs problèmes : impact environnemental de l’élevage via les émissions de CO2 et les intrants chimiques, impact social, et surtout bien-être animal, menacé par des pratiques cruelles telles que le mulesing. C’est sur ces aspects que la laine biologique certifiée par le label GOTS (Global Organic Textile Standard), ou son alias allemand kbT répond à des standards élevés d’éco-responsabilité et de bien-être animal :

  • Interdiction du mulesing, pratique décriée, qui consiste à l’ablation sans anesthésie d’une partie de la peau du mouton pour lui éviter certaines maladies
  • Zones d’élevage et de pâturage biologiques, et gestion responsable des terres
  • Interdiction de l’usage de traitements hormonaux, potentiellement dangereux pour les bêtes et les hommes
  • Laine nettoyée selon des principes stricts…

 

 

Sources :